Jan Hus

Il y a 600 ans : UN GESTE qui n’allait PAS rester SANS SUITE


JanHus.jpg

Cette année l’Eglise hussite a célébré un anniversaire, celui du 24 juillet 1412 : ce jour, Jérôme de Prague a brûlé une bulle du pape qui excommunie Jan Hus et ses adeptes.
Jan (prononcer yanne) Hus était tchèque. Professeur à l’université de Prague (doyen de la Faculté de philosophie en 1401, recteur de l’Université en 1402) et prêtre, il était partisan de Wyclif , Hus avait dénoncé les indulgences et prônait une fidélité plus grande à la Bible et non à la Scholastique.
“Il défendit l’autorité souveraine de l’Ecriture, définit l’Eglise comme l’assemblée des élus dont seul le Christ était le Chef et soutint que l’obéissance du pape n’était pas nécessaire pour être sauvé.
A la différence de Wyclif, il ne rejeta pas le dogme de la transsubstantiation ni d’une façon absolue, l’invocation des saints et les prières pour les morts. Il fit aussi jouer un rôle aux œuvres dans la justification du pécheur.” (Kreiss W., Précis d’Histoire des Dogmes).
Hus excommunié en février 1411 à cause de ses écrits.
Hus se rend à Constance où siège le concile en octobre-novembre 1414. Malgré un sauf-conduit de l’empereur, le pré-Réformateur sera arrêté, ses écrits seront mis à l’index dès 1414, et lui, finalement brûlé le 6 juillet 1415.
Son œuvre a pourtant perduré à travers les Frères Moraves qui revendiquent leur appartenance à Hus.
Lors du Réveil du 19ème siècle en Europe, il est indéniable que ce sont les Frères Moraves qui en ont été un des agents originels, et dans l’Eglise Réformée (il en naîtra les EREI).
« Au Concile de Constance Zacharie a fait condamner Jan Hus en lui faussant sa Bible. S’il ne s’est point repenti de son crime, il doit être en enfer.
Jamais jusqu’alors Luther n’avait entendu prononcer le nom de Jan Hus sans qu’il frémit d’horreur à la pensée de ses damnables hérésies. Ce qu’il entendit de Staupitz était une révélation. »
Par la suite, Luther se détachera complètement de Jan Hus.

• Luther a libéré la théologie de la philosophie en la fondant sur la seule révélation de la Parole de Dieu, l’Ecriture Sainte.

• Luther redécouvrira surtout l’enseignement fondamental de la Parole de Dieu que l’église avait oublié : le sens du verbe déclaratif « déclarer juste ».

Dieu nous absout de notre péché non à cause de notre propre justice mais à cause de la justice du Christ dont il nous recouvre, nous, les croyants.

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*