Les dernières 20 années de l’HL

Les dernières 20 années de « L’Heure Luthérienne »

Fallait-il donner comme titre : « les 20 ans de L’HL » ou : « les dernières 20 années … » ? Son histoire commence-t-elle en 1948 (avec le Pasteur Frédéric Kreiss, suivi des Pasteurs Gallicher, puis Splingart), ou en 1993 ?

Étaient hérités des années précédentes et du précédent directeur, le Pasteur Splingart :

 le soutien financier de « L’Heure Luthérienne » américaine,

 la présence sur RTL (un quart d’heure chaque semaine) et sur Europe 1 (campagnes de spots) ainsi que sur toute une série de radios privées en France, en Amérique, en Afrique et même en Asie,

 un cours biblique par correspondance (Évangile selon Marc) en grande partie déjà existant.

Il a fallu tout reconstruire en 1993, au départ à la retraite du Pasteur Splingart.

On a dû tout changer : l’association, le comité, le directeur, les secrétaires, les locaux, même la région, sans compter l’imprimeur. Ce fut un nouveau départ.

Rester en région parisienne revenait trop cher. Comme souvent, « Dieu a pourvu » (Gn 22.8+14) : des locaux se trouvèrent disponibles dans la toute nouvelle maison de retraite que l’AELB ouvrait à La Petite Pierre (Bas-Rhin) si L’HL finançait elle-même leur mise en état et le mobilier, ce qui a pu être fait grâce à d’importants dons venus des États-Unis.

Grâce à une équipe dynamique autour du nouveau directeur, le Pasteur Haessig, une nouvelle association fut créée avec comme président Michel Kuhm.

Jusqu’en 1999, L’Heure Luthérienne a pu déployer son activité. Non seulement l’édition du cours biblique sur Marc fut terminée, mais on y a ajouté deux autres cours bibliques, dont un sur CD.

Des expositions furent organisées en Alsace, en région parisienne et dans les Deux-Sèvres (sur Bible et Histoire, sur Martin Luther et sur Dürer), des concerts aussi (par exemple, percussion et orgue commentant la projection de tableaux de Chagall).

Trois dessins animés pour Noël ont été produits, d’abord sur cassettes puis sur CD-Rom.

Une quarantaine de brochures ont été éditées sur des problèmes de société ou des questions de foi.

Puis vint le cataclysme. En 1999, L’Heure Luthérienne américaine s’est retirée (comme elle avait commencé à le faire dans d’autres pays, mouvement qui a continué en Afrique, en Asie et en Amérique Latine) et on a dû se restructurer.

Le personnel n’a plus pu être payé (directeur et secrétaire mis au chômage), les paroisses des pasteurs qui écrivaient des émissions ne pouvaient plus recevoir de dédommagement financier. On ne pouvait plus non plus payer des studios d’enregistrement professionnels pour nos émissions.

L’équipe sortante a tout fait pour mettre sur pied des équipes de bénévoles pour continuer le travail de mission par les médias.

Grâce à un don conséquent de l’A.L.E.E.T., L’HL a pu acquérir un studio d’enregistrement à elle et former des bénévoles (autour du Pasteur Volff) pour faire ce travail. Une seconde équipe (autour du Pasteur Ludwig) déleste bien souvent la première. Une autre équipe s’occupe de la duplication des programmes radio (d’abord sur cassettes audio, bientôt sur CD) et de leur envoi aux émetteurs.

D’autres bénévoles (à Woerth, Bas-Rhin) s’occupent de l’envoi du magazine.

Le courrier des auditeurs et élèves des cours bibliques et assuré par une paroissienne.

Le magazine lui-même continue à être édité par le Pasteur Haessig, aussi depuis qu’il n’est plus directeur bénévole (2007). Avec ce numéro, il est secondé, pour la mise en page pour la première fois par Valérie Dran.

Un travail important est fait par deux membres de l’associaiton sur le site web de L’Heure Luthérienne (www.mediachrist.com). On peut y retrouver des articles d’Amitiés Luthériennes, mais on peut aussi y écouter les programmes radio.

Chers amis lecteurs, tout cela n’est possible que grâce aux dons que L’Heure Luthérienne reçoit en France et grâce au nouveau comité autour de Joël Klein, président depuis 1999. C’est un vrai miracle que nous ayons trouvé un moyen de continuer à œuvrer après le retrait des Américains. N’oubliez pas L’H.L.

al82_19_HL_CA_20071004.jpg
Photo d’archives : Comité (2007) :
De g. à dr, derrière : Betty Ludwig, Jean Haessig, Philippe Volff ;
devant : Elfriede Braeunig, Rachel Fortmann, Michel Kuhm et Joël Klein

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*