Mariage homosexuel et homoparentalité

« MARIAGE » HOMOSEXUEL
et
HOMOPARENTALITE

les pasteurs de l’Eglise Evangélique Luthérienne -Synode de France
prennent position.

23 novembre 2012

Mariage-2.jpg

Nous tenons à rappeler que le mariage n’est pas simplement une union privée entre deux personnes. Le mariage est une ordonnance divine, destinée à unir un homme et une femme.
Les couples mariés sont appelés à être prêts à recevoir la bénédiction que sont les enfants et à en assurer l’éducation.
Le mariage n’est donc pas une création d’un Etat ou d’une société quelconques, et aucune autorité politique n’est en mesure de le redéfinir.

Nous affirmons que nous ne saurions en aucun cas bénir l’union d’un couple homosexuel.

Nos églises locales sont ouvertes à toute personne souhaitant se rapprocher de Dieu, y compris celles et ceux qui se définissent comme lesbiennes ou homosexuels. Néanmoins, cet accueil et cet accompagnement ne peuvent en aucun cas déboucher sur l’approbation d’un mode de vie clairement condamné par l’Ecriture Sainte.

Concernant l’homoparentalité, nous regrettons vivement que le droit à l’enfant ait de plus en plus souvent tendance à primer le droit de l’enfant à avoir un père et une mère.

En permettant à des couples homosexuels d’adopter des enfants on impose à ces derniers un cadre de vie contre nature et on leur interdit de se structurer et de construire leur identité sexuelle dans le cadre normal d’un couple hétérosexuel.

La famille, cellule de base de la société, a besoin d’être encouragée et défendue et non « redéfinie » au gré des mouvements de l’opinion ou de groupes de pression divers.

Dans un contexte sociétal de plus en plus fragile, il nous semble aberrant de se livrer à des réformes allant clairement à l’encontre des réalités biologiques et anthropologiques les plus évidentes.

Le législateur n’intervient pas impunément dans l’ordre de la création. Cela ne peut avoir que des conséquences néfastes pour la société.
Nous interpellons respectueusement nos responsables politiques en leur demandant la plus grande vigilance face à des évolutions juridiques qui, en ébranlant les structures fondamentales de notre nation, hypothèquent son avenir.

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*