Temoignage : prière pour une mourante

(Cette prière a été lue en partie, compte tenue de la situation, en présence de la mourante. Hôpital de Hautepierre, Strasbourg, le dimanche matin, 19 août 2012)


priere.jpg

Seigneur mon Dieu, je te rends grâce de m’avoir accueillie dès ma naissance en faisant de moi, par le saint Baptême, ton enfant bien-aimée. Tu m’as inscrite sur tes mains et depuis ce jour tu veilles sur moi jour et nuit.
Tu m’as fait naître dans une famille chrétienne et mes parents m’ont élevée, instruite et nourrie de ton saint Évangile.
Tu m’as révélé par les Saintes Écritures la profondeur de ma misère et aussi l’immense amour dont tu m’as aimée en Christ mon Sauveur.
Chaque jour tu guides mes pas, tu exauces mes prières, tu me soutiens dans les difficultés, tu m’entoures par devant et par derrière de ta grâce infinie.Tu me relèves lorsque je tombe. Tu me pardonnes, tu me bénis et tu me sauves.
Tu étends sur moi ta main paternelle et tu me protèges des attaques et pièges de Satan, et des faiblesses de ma propre chair.
Tu préserves mon âme du doute, de l’indifférence et de la négligence spirituelle.
Chaque jour, par ton Esprit Saint, tu fais briller dans mon cœur la joie de ton salut ; salut gratuit, en Christ mon Sauveur.
Dans le repas de la cène tu m’offres, par le corps et de sang de ton Fils, le pardon de tous mes péchés et me donnes la force de croire en lui de tout mon cœur avec l’assurance qu’il garde mon âme pour la vie éternelle.
Merci Seigneur pour cette indéfectible présence, pour cette sollicitude paternelle dont tu entoures toute mon existence.
Je le sais, Seigneur, rien ne t’est impossible et tu peux me guérir de cette maladie qui ronge mon corps.

Tu peux aussi me guérir éternellement en me prenant auprès de toi dans ton royaume.
Que ta sainte et miséricordieuse volonté soit faite et non la mienne.
Apprends-moi à détourner mon cœur des choses vaines, futiles et passagères pour m’attacher à celles qui sont éternelles.
Fondée sur Christ, le rocher de mon salut, donne-moi la foi pour dire avec une certitude absolue : « Christ est ma vie et mourir m’est un gain »
Accorde-moi la grâce de pouvoir dire avec l’apôtre Paul : « J’ai le désir de m’en aller et d’être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur »
Toi Jésus, innocente victime, mort à cause de mon péché, tu sais ce que souffrir veut dire. Tu sais combien les épreuves, la faiblesse et la misère spirituelle peuvent nous entraîner à la désespérance, au désarroi, au doute et provoquer, en nous, des murmures contre les desseins de ta sainte volonté.
Pardonne-moi si dans ma grande misère, dans les tourments, les souffrances ou par impatience j’ai douté de ta miséricorde et de ta fidélité.

O Dieu aie pitié de moi et pardonne-moi tous ces péchés.
Toi, Jésus, mon bon Berger, sois présent à l’heure de mon trépas et prends-moi dans tes bras pour me porter dans ton royaume de gloire et de bonheur éternel.
Puissant Sauveur, tu as vaincu pour moi le péché, le diable et la mort et tu me fais cette merveilleuse promesse : « Je vis et tu vivras aussi » car « ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra me séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ mon Seigneur ».

Et lorsque dans mon extrême faiblesse, je ne pourrais plus te prier, tu m’assures que toute la force de ton amour viendra habiter en mon âme et que ton Esprit Saint intercédera lui-même pour faire monter vers le trône de ta grâce des prières et des soupirs inexprimables.
A toi, mon Dieu, soient la louange, la reconnaissance, l’honneur et la gloire pour tant d’amour et de sollicitude paternelle.
Seigneur, sois avec tous les frères et sœurs qui prient pour moi et qui m’entourent de leur tendresse et de leur affection ; bénis-les, et garde-les fermes dans la foi en Christ leur Sauveur.
Sois avec tout le personnel soignant. Donne-leur la patience de supporter mon caractère, mes saute d’humeur, ma misère, ma grande faiblesse.
C’est entre tes mains que je remets ma vie, mon corps, mon âme et toutes choses. Amen. Merci, Seigneur, d’avoir écouté ma prière et de l’avoir exaucée. Amen

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*